Mairie de Landelles Patrimoine sur la Commune


Le château :

Le Château

Il serait en partie de l’époque de Henri IV qui y serait venu chasser. C’était un relais de chasse. Le corps central de cette bâtisse a été par la suite complété par une orangerie qui fut ensuite aménagée en salon. Deux pavillons situés au bord de la route étaient des logements de domestiques. Celui de droite était appelé la petite ferme. A l’entrée existe un « saut de loup » et dans le parc un vivier permettait aux châtelains d’avoir du poisson frais.

Les lavoirs de Landelles :

Le Lavoir

Deux lavoirs subsistent au bord de la rivière. L’un près des Molins, l’autre près du petit étang. Le cours de la rivière ayant été modifié il faudrait rechercher où se trouve le lit initial de l’Eure. Les toits de ces lavoirs étaient recouverts de petites tuiles. Ils furent restaurés dans les années 70 ou 80 mais les tuiles du lavoir des Molins ayant été aussitôt volées des tôles furent installées. Un lavoir existe aussi au bord d’une mare à la sortie de Châtillon, route de Friaize.



Les mares communales étaient souvent équipées de planches pour les laveuses du quartier et les mares des fermes étaient également pourvues d’aménagements. Dans les années 1960 des femmes descendaient encore jusqu’au lavoir des Molins avec leur brouette et leur linge ou celui de leurs clientes.

Le Lavoir

L'église et son jardin :

(source : bulletin paroissial de mars 1949)
Il semble bien que le gros œuvre de l’église de Landelles date du 12ème ou du 13éme siècle. Elle est construite en maçonnerie de cailloux avec grisons aux angles, fronton, contrefort, entablement et mélange de briques aux croisées. En 1896 une restauration importante fut entreprise au cours de laquelle des modifications furent faites : une petite porte qui donnait au sud-est fut murée ainsi qu’une porte basse située dans la tour de l’abside et qui permettait d’entrer directement de la cour du presbytère à la sacristie placée alors derrière l’autel. On construisit une nouvelle sacristie, on recula l’autel. Une tribune fut construite et le porche fut modifié. On perça deux nouvelles fenêtres côté nord et la petite fenêtre au fond de l’abside fut agrandie. Enfin, l’ancien pavage fut remplacé.

Les statues : (bulletin de janvier 1950) L’église possède quatre statues anciennes en bois :
- Saint Marc, statue qui domine l’autel, il est accompagné d’un lion.
- Saint André et Sainte Geneviève qui encadrent à droite et à gauche le sanctuaire.
- Saint Mamert placé près de la tribune à droite.


L'église et son jardin


Toutes les autres statues sont de style moderne en plâtre : St Médard, St Blaise, St Antoine de Padoue, le Sacré Cœur, la Ste Vierge, Ste Anne, St Jean Baptiste et une deuxième de Saint Marc. Ste Jeanna d’Arc et Ste Thérèse de Lisieux furent données en 1927.

La dalle commémorative : Elle est scellée dans le mur, à l’entrée de l’église. Elle commémore une fondation faite en 1544, pierre du XVIe siècle. Elle était à l’origine posée dans le pavage du chœur. Cette donation fut faite avec un acte notarié en 1544. Cette dalle a été classée monument historique par un décret du 18 mars 1924.

Bénédiction de deux croix : Le treize octobre 1912 a eu lieu la bénédiction de deux croix situées l’une près de la route de Billancelles, l’autre sur la route de Saint Arnoult (actuelle rue de la Mairie). Elles remplaçaient les anciennes vermoulues.

Les étangs :

Les étangs

Un premier étang fut creusé après la 1ère guerre mondiale là ou se trouve l’île du moulin au rat, route de Chuisnes. Le ballast qui en fut extrait partait par wagons entiers entre autre jusqu’à Versailles pour servir à la construction de la gare de Versailles chantier.

Les étangs

Le grand étang situé à la Grand’Planche a été creusé sur l’emplacement de prés communaux : les Varennes. Cette ballastière était exploitée dès la fin de la seconde guerre mondiale. La base américaine de Crucey a été construite avec des matériaux provenant de Landelles.

Le petit étang est un peu plus récent, il a été creusé en partie sur un pré communal et des prés privés.

Les étangs

Le vitrail de Saint Marc :

Le vitrail de Saint Marc

Marc, né Jean, surnommé Marcus, est l'un des premiers convertis au christianisme et à l'évangélisation de l'Empire romain par l'apôtre Pierre. Le lion symbolisant saint Marc est généralement ailé et parfois surmonté d'une auréole, ce qui le distingue du lion de saint Jérôme, les ailes symbolisant l'élévation spirituelle et le halo symbolisant la sainteté. Il faut signaler que le lion de saint Marc est l'emblème de la République de Venise. La Saint-Marc est fêtée tous les ans le 25 avril, l'Église orthodoxe de Grèce le célébrant également le 27 septembre.

Le monument aux morts :

Après la première guerre mondiale, dans les années 1920 des monuments aux morts furent érigés par les communes pour honorer leurs morts au combat. Cinq enfants de Landelles donnèrent alors leur vie pour sauver la France.

Le monument au morts

Canal de l'eure :

Le canal de l'eure

Découvrez le canal Louis XIV grâce à ce site internet réalisé par l'association pour l'étude et la sauvegarde des vestiges du canal Louis XIV ainsi que sa page Wikipédia.